Accueil » Les étapes clés pour intégrer une business school en France
Les étapes clés pour intégrer une business school en France

Les étapes clés pour intégrer une business school en France

by Arnaud

Intégrer une école de commerce est un projet qui séduit de nombreux étudiants français et internationaux. Ces établissements offrent des formations de haut niveau, orientées vers le monde professionnel et les opportunités à l’international. Pour réussir cette intégration, plusieurs étapes sont à suivre. Nous vous proposons de découvrir les principales dans cet article.

Choisir la bonne business school

Contents

Tout d’abord, il convient de bien choisir l’école dans laquelle vous souhaitez faire vos études. En effet, toutes les business schools ne se valent pas et certaines sont plus reconnues que d’autres. Prenez le temps de comparer les écoles, leurs cursus, leurs partenariats avec les entreprises et leur ouverture internationale. Privilégiez celles qui disposent d’une bonne réputation et d’accréditations prestigieuses, comme l’AACSB, l’AMBA ou l’EQUIS.

Se renseigner sur les critères d’admission

Chaque école de commerce a ses propres critères d’admission, qu’il est important de connaître avant de postuler. Certains établissements exigent un diplôme préalable (Bac+2, Bac+3 ou Bac+4), tandis que d’autres acceptent les candidats dès la sortie du lycée. Renseignez-vous également sur les modes d’admission : concours, entretien, dossier académique, etc.

Se préparer aux concours d’entrée

La plupart des business schools françaises recrutent leurs étudiants sur concours. Il s’agit généralement d’épreuves écrites et orales, qui évaluent les connaissances, les compétences et la motivation des candidats. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est essentiel de bien se préparer à ces examens.

S’inscrire à une classe préparatoire

Une solution courante pour se préparer aux concours des écoles de commerce est d’intégrer une classe préparatoire, aussi appelée « prépa ». Ces formations, généralement proposées par les lycées, permettent de travailler intensivement les matières au programme des concours (mathématiques, culture générale, langues vivantes, etc.) pendant deux ans. La sélection en prépa est souvent basée sur le dossier scolaire et un entretien de motivation.

Se préparer en autodidacte ou avec des cours particuliers

Si vous ne souhaitez pas suivre une classe préparatoire, vous pouvez également vous préparer aux concours en autodidacte, en vous procurant des annales d’examen et des ouvrages spécialisés. Une autre option consiste à prendre des cours particuliers auprès d’un professeur expérimenté, qui vous aidera à cibler vos axes de progrès et à structurer votre travail.

Tenter les admissions parallèles

Si vous n’avez pas réussi à intégrer une business school directement après le lycée ou après une classe préparatoire, sachez qu’il existe des admissions parallèles. Ces procédures d’admission permettent aux candidats ayant déjà validé un certain niveau d’études (Bac+2, Bac+3 ou Bac+4) d’intégrer une école de commerce en cours de cursus.

Les concours d’admission parallèle

Pour postuler aux admissions parallèles, les candidats doivent généralement passer un concours spécifique, comme le Tremplin, Passerelle ou Ambitions+. Ces examens sont moins nombreux et plus ciblés que ceux des classes préparatoires, mais ils exigent tout de même une bonne préparation. Les épreuves varient selon les concours, mais elles portent généralement sur la logique, l’anglais, la culture générale et les compétences professionnelles.

L’entretien de motivation

En plus des épreuves écrites, les candidats aux admissions parallèles sont souvent soumis à un entretien de motivation avec un jury composé de représentants de l’école et/ou d’entreprises partenaires. Cet entretien vise à évaluer la cohérence du projet professionnel, la connaissance de l’école et la capacité à s’adapter à un nouvel environnement. Pour réussir cet entretien, il est important de bien se renseigner sur l’école visée et de mettre en valeur ses expériences passées (stages, jobs, projets associatifs, etc.).

Related Posts

Leave a Comment

74 + = 84