Accueil » Les rupteurs thermiques : une solution incontournable pour l’isolation des bâtiments
Les rupteurs thermiques : une solution incontournable pour l'isolation des bâtiments

Les rupteurs thermiques : une solution incontournable pour l’isolation des bâtiments

by Arnaud

Dans le contexte actuel de transition énergétique et de réduction des émissions de gaz à effet de serre, la performance thermique des bâtiments est un enjeu majeur. Parmi les dispositifs permettant d’améliorer cette performance, les rupteurs thermiques jouent un rôle clé. Mais comment fonctionnent-ils et pourquoi sont-ils indispensables ?

Comprendre les ponts thermiques

Contents

Avant d’aborder les rupteurs thermiques, il est essentiel de comprendre ce qu’est un pont thermique. Il s’agit d’une zone où la résistance thermique est plus faible que celle du reste de l’enveloppe du bâtiment. En d’autres termes, les ponts thermiques sont des zones de fuite de la chaleur vers l’extérieur, provoquant notamment des pertes de confort et un surcoût énergétique.

Les ponts thermiques se situent généralement aux jonctions entre deux éléments de construction : par exemple, entre une dalle et une façade, ou entre une dalle et un balcon. Ils peuvent également apparaître au niveau des menuiseries extérieures, des planchers intermédiaires ou des liaisons entre les murs.

Les conséquences des ponts thermiques

La présence de ponts thermiques dans un bâtiment peut entraîner plusieurs problèmes :

  • Une diminution de la performance thermique globale : les ponts thermiques peuvent être responsables de 5 à 30 % des déperditions de chaleur totales d’un bâtiment, selon leur importance et leur nombre.
  • Un inconfort pour les occupants : les zones de ponts thermiques sont souvent plus froides que le reste du bâtiment, provoquant une sensation d’inconfort et favorisant la condensation.
  • Des risques de moisissures et de détérioration du bâtiment : l’humidité causée par la condensation peut générer des moisissures et endommager les matériaux de construction, notamment dans les jonctions entre les éléments.

Le rôle des rupteurs thermiques

Pour lutter contre les ponts thermiques, il est nécessaire d’utiliser des dispositifs spécifiques : les rupteurs thermiques. Ces derniers ont pour objectif de réduire, voire d’éliminer, les ponts thermiques en intégrant une isolation continue au niveau des zones critiques. Ils permettent ainsi de maintenir la performance thermique globale du bâtiment et d’améliorer le confort des occupants.

Les différents types de rupteurs thermiques

Il existe plusieurs solutions pour réaliser des rupteurs thermiques :

  • Les rupteurs de plancher : ils se positionnent aux liaisons entre les planchers et les murs extérieurs ou entre deux planchers, et assurent une continuité de l’isolation thermique.
  • Les rupteurs de balcon : ils se placent entre les balcons et les façades, pour éviter que la chaleur ne s’échappe par les jonctions dalle et balcon.
  • Les rupteurs de façade : ils sont installés aux liaisons entre la façade et les autres éléments de construction, comme les poutres, les poteaux ou les menuiseries extérieures, afin d’assurer une isolation continue.

Les matériaux utilisés pour les rupteurs thermiques

Les rupteurs thermiques peuvent être fabriqués à partir de différents matériaux :

  • Le polystyrène expansé (PSE) : ce matériau offre une bonne performance thermique et présente l’avantage d’être économique. Il est adapté à la réalisation de rupteurs de plancher et de façade.
  • La mousse de polyuréthane : elle possède une excellente résistance thermique et peut être utilisée pour tous les types de rupteurs. Toutefois, son coût est généralement plus élevé que celui du PSE.
  • Les matériaux composites : il s’agit de matériaux combinant différentes couches, comme le polyamide renforcé de fibres de verre ou le polyester armé de fibres minérales, qui offrent une très bonne performance thermique et mécanique. Ils sont particulièrement adaptés aux rupteurs de balcon.

Les avantages des rupteurs thermiques

L’utilisation de rupteurs thermiques dans la construction ou la rénovation d’un bâtiment présente plusieurs avantages :

  1. Une meilleure performance énergétique : en réduisant les déperditions de chaleur, les rupteurs thermiques permettent de diminuer la consommation d’énergie nécessaire au chauffage du bâtiment.
  2. Un confort accru pour les occupants : en évitant les zones froides et les problèmes de condensation, les rupteurs thermiques améliorent le bien-être des personnes vivant ou travaillant dans le bâtiment.
  3. Une préservation du bâti : en limitant l’humidité et les moisissures, les rupteurs thermiques contribuent à la pérennité des matériaux de construction et à la qualité de l’air intérieur.
  4. Des économies sur le long terme : en optant pour des rupteurs thermiques, un investissement initial peut être rapidement amorti grâce aux économies d’énergie réalisées et à la valorisation du patrimoine immobilier.

Related Posts

Leave a Comment

35 − = 32