Accueil » Owner Buy Out : la solution pour les dirigeants-actionnaires de PME/TPE

Owner Buy Out : la solution pour les dirigeants-actionnaires de PME/TPE

by Arnaud

Vous avez entendu parler de l’Owner Buy Out, mais vous ne savez pas ce que cela signifie ? Si vous souhaitez avoir des informations sur cette solution alors vous êtes à la bonne adresse. Découvrez ici l’essentiel à savoir sur l’Owner Buy Out.

L’Owner Buy Out ou l’OBO est une solution ayant des atouts indéniables pour les dirigeants-actionnaires. C’est pourquoi il est recommandé pour tous les entrepreneurs.

Qu’est-ce qu’un Owner Buy Out?

Techniquement, l’Owner Buy Out ou l’OBO est très proche des montages tels que Family Buy Out (FBO) ou Management Buy Out (MBO). Il s’agit d’une opération de LBO (Leveraged Buy Out) qui signifie en langue française achat à effet de levier. C’est un type de montage qui aide les dirigeants et actionnaires à élaborer une holding. Cette holding va racheter sa propre société par le biais d’un endettement bancaire.

L’OBO est alors une opération de cession à soi même des titres de sa firme à une holding de rachat. Le but est de garder le dirigeant à la tête de la holding. La nouvelle entreprise de reprise, nommée Newco, reçoit des dons en nature du dirigeant et contracte une dette pour financer l’acquisition. Ce financement aide l’entreprise Newco à racheter une partie des parts du dirigeant.

Ce dernier récupère ainsi du cash pour garantir son futur, tout en demeurant l’actionnaire majoritaire au sein de la nouvelle entreprise qu’il a créée. La société cible versera, chaque année à l’entreprise holding, un taux financier comme dividende pour solder la dette bancaire due.

Comment mettre en place l’OBO ?

L’Owner Buy Out est un montage financier et juridique permettant aux dirigeants-actionnaires de mettre en valeur leur patrimoine. Et cela, tout en conservant l’activité de son entreprise. Généralement, ils se lient à un investisseur financier pour donner vie à l’opération. Ce dernier injectera de l’argent et aidera à obtenir le crédit nécessaire au rachat. Ce crédit sera remboursé par les trésoreries dégagées par l’entreprise cible.

Il faut préciser que les conditions de financement restent les mêmes que pour le LBO et le LBI. Par ce fait, gardez à l’esprit que la taille de la société cible pour un Owner Buy Out est généralement plus modeste. Ceci étant, les procédés de montage financier sont différents. Le préalable pour mettre en place un OBO est alors lié à la maturité de l’entreprise. En effet, une société ancienne, productive et financièrement stable est plus à même de mobiliser l’emprunt d’acquisition auprès des institutions bancaires.

Aussi, il ne faut pas épuiser la trésorerie de l’entreprise pour rembourser l’emprunt contracté. De ce fait, pour évaluer la capacité de remboursement de la dette tous les ans, il est conseillé de ne pas utiliser au-delà de 80 % du rendu net de la société. Cela servira à conserver la trésorerie afin de pouvoir faire des investissements et garantir la continuité des activités de la société.

L’OBO, la solution pour valoriser son patrimoine

Cette opération juridico-financier offre d’énormes avantages pour le dirigeant-actionnaire de la société cible. Elle lui permet par exemple d’effectuer la vente de sa société en la valorisant, tout en obtenant de l’argent. Il peut demeurer actionnaire majoritaire de la nouvelle entreprise, ce qui représente un avantage pour celle-ci. Le dirigeant pourra ainsi continuer à exercer ses missions administratives et faire évoluer sa firme.

Les dirigeants actionnaires à la tête d’une entreprise rentable et saine peuvent donc prétendre à cette typologie de cession d’activité qui représente un atout de taille pour son entreprise ainsi que ses salariés.

Related Posts

Leave a Comment

− 5 = 5